je gare mes vers dans le dédir d’un silence

je siège sur le monde
une broche d’incertitude
blessures ouvertes au souffle
de ton ego étendu
sur le sol de mon coeur
une conviction reste:
je suppose que
à force de déraper
Je trouverai
mon centre de gravité

mais maintenent j’arrête
je gare mes vers
dans le dédir d’un silence
j’allume un mégot
Je me limiterai
à vivre de moi-mê9me

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s